Libre édition Claude Aubin
search_left
 
Vign_Raq2
1968, pendant 7 mois, je serai devant cette porte jour, soir, nuit.  de septembre à avril. J'assisterai à plus de 5 suicides dont celui d'un policier. 
Calex 1967
Vign_calex_1_

Ce jour là, une partie de la ville aurait pu partir en fumée. Tout le monde avait peur.

 

vign_Publicationmercenaires

vign_Publication_Balade_en_bleu

vign_8
les ronins
vign_Utagawa_Kunisada-c1850-Horibe_Yahei-Horibe_Yasubei_1_
Philosophie de baignoire
vign_06385190_L
 
Vign_p1310002
Le poste 1 sur la rue St Louis dans le vieux Montréal. Fallait être bon pour être capaple de le trouver.
 
Vign_p1310004
C'est par ici que passaient tous les détenus qui allaient au 750 Bonsecours, le quartier de détention.

Il y flottait un mélange d'odeurs composé de sueur, d'urine, de corps souillé et de créosote. Il fallait avoir le coeur bien accroché, quand vous deviez passer là, votre huit heure de travail.
 

vign_Save0001

vign_Scan10003d

vign_Scan10006p

vign_15-01-2009_5_28_49_PM
photo 1968
Vign_Scan10002

Balade en bleu tomes 1 & 2  se veulent  une histoire des années 1966 à 1980 dans le centre ville de Montréal. Il part de l'entraînement à l'école de police jusqu'aux appels quotidiens, qui font de la vie un carrousel pas toujours commode.

Le Lecteur passe de la sélection à l'entrainement dans la police, puis l'expo 67, l'incendie de Calex, les bombes de 70, l'émeute de Sir Georges Williams. Tout ça au quotidien de flics ordinaires qui font des trucs extraordinaires. 

Tout ça comme si vous y étiez !

Les Ronins seront le dernier de la trilogie

Darwin une série d'enquêtes 

Philosophie de baignoire : un recueil de pensées.  

 




 
Vign_Scan1

Je faisais un peu peur... Pas pour ma fille il semble. 

 
Vign_19-04-2011_5_26_03_pm
Le plus effrayant, c'est quand les vitres descendent à toute allure pour se fracasser sur la chaussée.
 
Vign_15-01-2009_3_31_30_PM_2_

Période cool...

 
Vign_26-01-2011_11_56_31_am
Rapport de police : Les patrons avaient trouvé notre poursuite assez intéressante pour nous féliciter !
 
Vign_15-01-2009_3_10_57_PM

Les années 70 nous avions l'interdiction des moustaches longues... alors je ne pouvais m'en empêcher

Et oui, c'est une sucette dans le cou. 
© 2011
Créer un site avec WebSelf