Libre édition Claude Aubin
search_left
 

Ce livre vendu régulièrement sur le site  au prix de $18.50 +frais de livraison de $ 4.40 en sus. Voir Paypal

Juin 2016, Nous avons vendu plus de 600 livres et avons plus de 3,500 lectures. Le livre sera en réédition en début 2017, il ne reste que 20 exemplaires disponibles. 

Faites vous un cadeau et apprenez l'histoire.

                                                                           Spécial d'été 2017  $16.50

Vign_image111a_jpeg
 

vign_1968-1

vign_8889

vign_678
 

vign_resize_picture

vign_resize_picture_4_

vign_resize_picture_10_

vign_resize_pictureCAI8GVRD

vign_19-injuredcopssjbparade_1_
 
Vign_pb230013

Ce que disent les lecteurs.
Montréal, le 22 décembre 2011
Salut Claude,
Un mot pour te dire que j'ai lu presque d'une traite ton livre. 43 années après cette fameuse nuit de la St-Jean, je suis ébloui par ta mémoire des événements. Ton récit se lie très bien, pas de temps morts et l'écriture est excellente. Personnellement, je pense que ces événements s'inscrivent en droite ligne avec la fameuse Émeute du Forum. Faut croire que la marmite québécoise commençait à déborder drôlement.

Encore une fois bravo!
Jean-Pierre Dagenais

Olivier Leclerc Claude Aubin
Salut Claude, je viens de terminer La Nuit des désillusions... merci pour ce témoignage à ceux comme moi qui n'ont pas vécu cette nuit historique! Merci aussi pour ta franchise (et ton manque de rectitude politique, comme toujours!) ainsi que ton humanité!
merci pour ce récit émouvant ! Je viens d’en terminer la lecture et j’en suis toute retournée par la tournure inattendue des événements, par l’horreur, l’impuissance et le désespoir que vous et d’autres jeunes avez vécus pendant cette nuit d’émeute.
La façon dont vous décrivez les situations dans lesquelles vous deviez vous débrouiller pour faire de votre mieux, nous f...ait comprendre combien l’être humain peut démontrer sa splendeur et aussi sa stupidité dans les mêmes événements.
Toute cette souffrance m’a beaucoup émue, surtout les passages concernant les beaux chevaux blessés et souffrants, dont on a dû abattre quelques-uns, et aussi la douleur et la rage du cavalier qui a perdu le sien.
Bravo pour votre courage, pour avoir fait connaître aux gens par l’entremise de l’écriture ce que vous avez vécu, car peu de personnes savent vraiment ce qui se passe dans le feu de l’action lorsqu’une situation pareille arrive soudainement. Mes salutations à votre charmante épouse, Louise, qu’il m’a fait plaisir de rencontrer au lancement de votre livre.
Philomène Roussel Nadon

Jeudi j’ai terminé ton dernier livre. Une bonne description des événements de juin 1968 ( Saint-Jean Baptiste ).
Une fois la lecture commencée on termine le récit le plus rapidement possible. Félicitations.
J’aurai des questions à te poser.
Jean-Pierre

J'ai acheté le livre et je suis en train de revivre ces heures très graves de notre histoire.
Jean Marc Labrèche

Bonjour M. Aubin,
Selon José Tavares, vous détestez le titre de Monsieur. Mais après mes lectures, ce titre vous revient avec un très grand respect. J'ai dévoré vos 2 livres en 10 jours. Je dois vous avoué que les passages auxquels vous faites mention de Jonathan, ainsi que de votre famille, m'ont quelque peu mis mal à l'aise, car j'ignorais ce que vous et votre famille avez traversé ensemble. Je connais Jonathan depuis seulement un an et demi, et de lire votre histoire j'ai compris l'admiration que Jon a pour vous.
Je me suis délecté avec vos anecdotes lors de vos enquêtes. Aussi, j'ai adoré la structure des chapitres de La main gauche du diable. Celle-ci m'a permis une lecture plus fluide. Je vais être franc avec vous, j'anticipais avec des craintes la lecture de votre passage en prison. Lorsque je lisais ces mêmes chapitres, je regardais Jon et je me devais de prendre une pause. Il m'était impossible de ne pas avoir une pensée pour vous et votre famille.
Tout au long de vos livres, votre écriture très personnelle est d'une richesse humaine et vous avez une plume qui a la délicatesse de décrire les événements avec réflexion. Je pense à cette nuit de 1968, dans lequel chacun des chapitres est un récit parsemé de scène inoubliable. Je vous remercie d'avoir partagé (avec moi) une portion de votre vie, ainsi que vos souvenirs. Que ces souvenirs soient amusants ou plus sombres, elles m'auront permis de vous connaître et de constater que vous êtes un homme intègre et qui aviez (vous l'avez encore j'en suis sûr) votre devoir à coeur. Je crois même reconnaître des similitudes avec votre Jon.
Cependant, je ne veux pas vous bousculer, mais je suis déjà en file au bureau de Jon à attendre votre prochain bouquin.
Au plaisir de vous lire à nouveau,
Éric Beauchamp.

Salut Claude Chapeau pour "La nuit des désillusions" Quelle nuit infernale !!! J'ai été plongé comme une machine à voyager dans le temps. Très bien raconté. Je le garde précieusement et te le fait dédicacer dès que l'on se revois au CHSLD. encore bravo et Merci
Christian Ferland.

Je ne me souviens pas de cette journée 24 juin 1968 car
j'avais seulement 10 ans mais en lisant le livre c’est somme si on était présent.
Tout ça pour vous dire que c’est un très bon livre et merci à vous de vous être déplacé pour venir le porter a une amie et à moi.
Au plaisir de lire votre prochain livre.
Lucie.


 

 

 

Ma photo en uniforme en 1968.

Vign_scan1
 
Vign_p3310002
Le fameux poste 4 au coin des rues Ontario et St Dominique.
 
Vign_01-04-2011_7_42_29_pm
Le titre est accrocheur, mais il faut dire qu'à l'intérieur du poste de police, ça ressemblait un peu à ça !
 
Vign_09_29_picard
La nuit la plus longue !
Remarquez les jolis casques de construction, c'était le nec plus ultra de l'époque. Pas de veste, pas de jambières, pas de bottes, pas de gants, un petit bâton en bois et une paire de couilles. 
 
Vign_01-04-2011_7_45_42_pm
Les gars avaient les mains pleines.
 
Vign_18-01-2009_9_21_56_pm
Extrait d'un article de Photo Police sur le sujet.
 
Vign_untitled
 L'estrade d'honneur ou l'on voit les dignitaires commencer à se poser des questions
 
Vign_p7010002
C'est ici que Pierre E. Trudeau a défié les manifestants et c'est aussi là que les policiers recevaient les projectiles.
 
Vign_321_006_002
Le geste était-il de trop? Les manifestants ont cru que oui...
 
Vign_images
 
Vign_230uxcagqkpzjcaqpfzr1caxod5m6caz7baz2cagceinlca9472d2ca6m7v33cak9pfgccago0upcca4t03ouca63uwj7caj737u7cay3hkdlca4zwmthca1muo54caamlthncak1gomwca0rbwejcaosh9ra
Un autre grand de notre époque, lui aussi c'est fait un peu bousculer.
 
Vign_lj3pfcamm9dvvcanbe528cac930arcafbvuaacaxobo12ca517rk1ca4iuje7caihxzk3ca0agef3cadof1n0cax2msnlcas65xrlcabubikqcazhy2qncaew80vbca1lm59icamxox64cawf7t16cadtf4xe
Un des seuls à porter un vrai casque... En fait ce sont ces casques que nous porterons à l'avenir, Des casques de moto. Ils fendaient quand même et étaient mal adaptés, mais c'était l'équipement de l'époque.  
 
Vign_p3310003

L'endroit n'a plus la même fonction, c'est une garderie. À l'époque c'était un garage ou s'engouffraient les détenus qui arrivaient en panier à salade. C'est ici que se tenait le comité d'accueil.  

 
Vign_14-10-2012_4_24_18_pm
Une photo d'une visite du poste: Marie et Jonathan vous montrent les dimensions d'une cellule. Imagines une vingtaine de gars dans ce réduit.  
 
Vign_27-12-2011_12_45_18_pm
Tapez sur l'image pour se rendre sur F.B.
 
Vign_nn8kfca4hums1ca6xmn53cav7pnvscalwv2vgcamvov0bcangbffkca3yi56kcap28hn6ca06vj6ucazdkv95ca7w3907cah366m9cavh3w9qcassozm6cabj198bca959kdccaafvu1fcac6glgjca3tooqb
 Je ne veux pas faire de politique, mais la photo de paul Rose au lendemain de l'émeute est de mise. Il y était après tout !
 
Pas facile de tenter de maitriser sans blesser.
Vign_eu6fncayan7wbcad3n5t0cakgbwxicama56cbcaqnuhkvcaai25uucahwfaz1caphpgqrcacdfmxccak92neqcad68nmccahsabomca0xb7jfcacuiwkrcap7e2jdcai98bdacay1p7n2ca9jofsccam86uaj
 
Vign_c4q5qca0pyxs4caqpn8uqcaso46j6cajirxbucabpl4i5cadzhzqdcaba9zflca28al2hcahv9g4ncav05kg7caahbwj2cadj7xqqca6s7vhzca9465n1caq6b8mlca00791gca61rqsucaqy6pq5caqr1hqu

Mon ami Reggie.

 
Vign_paypall
Achetez les livres ici.

Nous acceptons Paypal 

il semble qu'il faut payer en mentionnant mon courriel :
claudeaubin@sympatico.ca

Ou dans ces Commerces.
 
Vign_17-12-2011_11_58_34_am

Rue Wellington

 
Vign_22-12-2011_1_11_51_pm

Sur la rue St Denis

 
Vign_09-01-2012_4_44_22_pm
262 ave Mont-Royal E.
 
Vign_27-01-2012_3_19_19_pm
Montréal Est.
 
Vign_15-12-2011_12_20_32_pm

En Beauce

 
Vign_4694
Renaud Bray

en commande pour l'instant.
 
Vign_23-09-2012_5_13_59_pm
 
Vign_25-01-2012_11_11_53_am
Librairie Marie Laura 
Jonquière
 
Vign_25-01-2012_10_51_42_am
 St Jean sur Richelieu
 
Vign_haut
Librairie : À Lire, Place Longueuil.
 
Vign_navig07
Rivière du Loup.
 
Vign_image003
 
Vign_195789_207765599261295_228184_n
Trois Rivières
 
Vign_toph_01_special
Buro-plus Martin
976 De St Jovite
Mont Tremblant.
 
Vign_logo_laliberte
 Librairie La Liberté Ste-Foy
 
Vign_cbk
La Procure de la Rive Sud
2130 René Gaultier
Varennes
 
Vign_banner2011b
Logitem

26H Des Oblats. Ville Marie.
 
Vign_Librairie-Mercier-Facade-Batisse
Librairie Mercier
Ste Thérèse
© 2011
Créer un site avec WebSelf